Objectifs touristiques

Le pont “Anghel Saligny” – monument d’architecture industrielle

Inauguré le 14 septembre 1895, le pont de Cernavodă a été projeté et construit par le célèbre ingénieur Anghel Saligny et était, a son époque, le plus long pont d’Europe. Il a été construit entre 1890 et 1895 pour assurer la liaison ferroviaire entre Bucarest et Constanța. Le commencement des travaux d’exécution a eu lieu le 26 novembre 1890 , en présence du Roi Charles le Premier.

Le pont sur le Danube a une ouverture centrale de 190 mètres et 4 autres ouvertures de 140 mètres, a coté d’un viaduc a 15 ouvertures de 60 mètres. Le pont se trouve a 30 m sur le niveau des eaux hautes du Danube, pour permettre le passage des vaisseaux avec les plus haut mats. Le ponts sur Borcea comprend 3 ouvertures de 140 mètres et un viaduc a 11 ouvertures de 50 mètres.

Dans l’ile Borcea, qui a l’époque était une flaque traversée par un tronçon de 14 km de la voie ferrée, on a réalisé aussi un viaduc a 34 ouvertures de 42 mètres. Avec les rampes d’accès, les 4087,95 mètres de ponts formaient a l’époque, le plus long complexe de ponts construits en Roumanie et le troisième comme longueur dans le monde. L’ouvertures centrale de 190 m était la plus large de l’Europe Continentale.

Les innovations apportées par Saligny consistaient dans l’application de ses inventions, superstructure de poutres a console et tabliers de ponts en acier mou, au lieu du fer puddleur qui était utilisé a lépoque.

Lieux de culte

L’église “Les Saints Empereurs Constantin et Elena”

La construction de l’église chrétienne de culte orthodoxe a été réalisée entre les années 1882 – 1895, en style byzantin. Elle a la forme de croix, avec une grande coupole au milieu, et este bâtie en pierre et brique, couverte de tôles. L’iconostase, la chaire et les stalles sont sculpté en bois de chene. La peinture de l’église, en fresque, est l’œuvre du renommé peintre Vermont et est réalisée en style byzantin. Pendant la guerre de 1916 – 1918, église a souffert des détériorations. Apres la fin de la guerre, le prêtre Ioan Ciocan l’a refaite et l’a consacrée, en 1936. Sous la direction du prêtre Constantin Coadă et du prêtre Teodor Samoilă on a reconditionné la peinture, en gardant les éléments de la peinture initiale, réalisée par le peintre Vermont.

A l’exception de la tour, qui est l’œuvre de Ioanid, beaucoup d’icones sont exécutées par le peintre Vermont, quelques-unes par le peintre Ionescu, et d’autres sont données par les croyants de l’église. Une grande parti des icones proviennent de l’ancienne église, comme “St. Nicholas”, de 1864, “St. Jean le Baptiste”, de 1895, et “Jésus Christ”, de 1895. En 1952 on a repeint l’église par le peintre I. Taflan, sous la direction des chantres Anghelescu Nicolae et Tudorache Vasile. La fondation a été mise en 1882, et elle a été terminée en 1895. En 2001 on a refait l’église et on a refait les peintures.

L’église “Les Saints Empereurs Constantin et Elena” est incluse sur la liste des monumets historiques d’intérêt national.
Adresse: 3, rue Mircea cel Bătrân.

La mosquée du culte musulmane

Construite en 1756 et déclarée monument historique, la Mosquée se trouve au numéro 4, dans la rue Crișan.

L’église Romano-Catholique avec la consécration “Naissance de Saint Jean le Baptiste”

En 1936 l’Archevêché a acheté un bâtiment qui a fonctionné comme siège paroissial et chapelle jusqu’au 1950, quand elle a été nationalisée par les autorités communistes, et le prêtre de la communauté, Italien par origine, a été arrêté. La paroisse a été rétablie en 1991, et la chapelle était dans un état avancé de dégradation. En 1997 on a commencé les travaux de construction a la nouvelle église de la communauté, qui ont été terminés en 2003.

Adresse: 2, rue Gheorghe Asachi

L’église orthodoxe en bois “St. Apotre André”

Construite dans le style de Maramureş, le lieu de culte se détache par l’élégance de la construction. La pierre de fondement a été mise en 2000, et la construction a été finalisée en 2003.

Adresse: Str. Medgidiei

Carte de Cernavodă

Vous ne connaissez pas le ville? Pas de problème, la solution est à portée de clic!

Voir la carte

Le Musée d’Histoire et Archéologie “Axiopolis”

Inauguré le 3 juin 2006, le profile général du musée est l’archéologie préhistorique, archéologie daco-romaine, histoire. Le musée est hébergé dans un bâtiment ancien qui a servi le long du temps comme centre de pompiers et maison des pionniers. Restauré et sauvé de la démolition, le bâtiment présente, dans ses 5 salles et un hall, une collection d’archéologie préhistorique et romaine – locale et régionale, pièces d’art décoratif du XIXe siècle, des moments et personnalités qui ont marqué l’histoire et l’image de la ville.

Ainsi, Salle 1 présente la période néo-énéolithique (5500-2500 avent notre ère). Connues surtout grâce au célèbre couple „Le Penseur et son épouse”, chef-d’œuvre de la subculture néolithique découverts a Cernavodă, dans une tombe de la nécropole d’enterrement sur la Colline Sofia (1956), les communautés néo-énéolithiques de la zone du Danube ont connu une longe évolution, les collines ensoleillées de la rive droite du Danube offrant un cadre naturel idéal pour l’habitation stable de longue durée.

Salle 2 présente la période Hallstattienne – la première époque du fer (1200 – 450/300 avant notre ère) qui connait des manifestations culturelles a traits spécifiques. Elle apparait le moment ou la métallurgie du bronze connaissait son plus grand développement. Dans plusieurs points de la zone de Cernavodă sont attestées des habitations et nécropoles qui appartiennent au milieu culturel Babadag II et III: sur la Colline de Sofia on mentionne l’existence d’un oppidum thrace hallstattien (sec X – VIII avant notre ère) défendu par un répli fortifié en terrain et pierre. On peut admirer l’inventorie funéraire d’une tombe hellénique de Medgidia du IIe siècle avant notre ère, des vases hallstattiens de la zone Cernavodă et Rasova – Malul Roșu, céramique grecques importée, des vases grecs d’usage commun (sec. IIIe – IIe avant notre ère), des urnes funéraires.

Salle 3 este dédiée à la période de début de l’occupation de la Dacie par les Romains à la suite de deux grandes guerres conclue par la conquête du territoire entre les Carpates, le Danube et le Pont Euxine et sa transformation en province impériale romaine.

L’ancienne cité grecque Axiopolis va continuer son activités aussi dans l’époque romaine. Grace à sa position stratégique, les Romains vont établir ici une „nautae universi Danubii”, association des marins du Danube. A la suite des recherches, le grand archéologue Grigore Florescu a découvert a Cernavodă une carrière de pierre exploitée par les Romains avec la représentation d’un Hercule Saxanus (Ripensis) dont l’image peut être admirée dans la planche exposée dans la salle (l’orignal se trouve au Musée d’Histoire Nationale et Archéologie de Constanța). On peut admirer les émissions monétaires, des dinars romains républicains parvenus des découvertes isolées. Les dinars trouvés a Cernavodă font la liaison avec les découvertes de la zone d’Ostrov, au sud, et de Tulcea au nord. On retrouve aussi de la céramique romaine découverte à Rasova, Cernavodă ou des inscriptions sur briques aves des noms des unites militaires cantonnées dans la zone.

Salle 4 correspond à la période romaine tardive (fin des sec. IIIe – IVe de notre ère) et présente des vestiges de la présence des Romains a Axiopolis, Capidava, Sacidava et Basarabi. On peut étudier un plan des la cité et les étapes de sa construction. On peut admirer les plus tardives preuves de l’existence du Christianisme en Scythie Minor: la plaque de la tombe hypogée, datée du VIe siècle, du dehors de la cité Axiopolis (l’original se trouve dans le musée), la reproduction on d’une plaque de calcaire avec la mention des trois martyrs: Chindeas, Chiril et Dasius (Tasios) (sec. IVe), des objets en fer et bronze et une carte des réplis fortifiés de terrain de Dobrogea.

Dans le hall du musée, dédié aux XIXe – XXe siècles, on évoque la personnalité d’Anghel Saligny, en exposant la maquette du pont construit par le grand ingénieur, inauguré en 1889, un album avec les étapes de la construction du pont, et aussi des images avec le Canal Danube – Mer Noire.

A l’étage, dans la salle – tour 5, ont apporte un hommage a la famille d’intellectuels Chirescu, par des objects qui ont appartenu a la famille du compositeur I.D. Chirescu.

Adresse: 9, rue Ovidiu

Téléphone : 0241.487.170

Programme du musée

Lundi – Vendredi: 8.00 – 16.00

Samedi et Dimanche și ouvert pour des groupes qui demande le demandent d’avance.

Le prix d’un billet: 11 ron

Le Musée d’Art Dinu et Sevasta Vintilă de la commune de Topalu

Il comprend des travaux de peinture, sculpture et graphique, apparentant a des représentants de marque des arts plastiques roumains – peintures par Ioan Andreescu, Octav Băncilă, Nicolae Grigorescu, Ștefan Luchian, Gheorghe Petrașcu, Nicolae Tonitza, Alexandru Ciucurencu; des travaux de sculpture par Dimitrie Paciurea, Cornel Medrea, G. Tudor; graphique: les travaux signés par Theodor Aman, Nicolae Tonitza, Corneliu Baba, Nicolae Dărăscu. Le Musée d’Art Dinu et Sevasta Vintilă est considéré le plus important musée villageois d’art de Roumanie, en hébergeant 228 travaux, de la collection de 340 pièces donné par docteur Vintilă (autres 112 se trouvant en abri permanent au Musée d’Art de Constanța).

Programme: tous les jours entre 9-17 (fermé le lundi et le mardi).

Adresse: 328, Topalu, ville Topalu, Constanta Comté

Téléphone: 0720502303

La tombe peinte sur la Colline Hinog (objectif archéologique)

Qui date, très probablement, de la période du Moyen Age précoce. La tombe ne se visite pas, car la décharge archéologique n’est pas encore finalisée.

La crame Hinog

Elle appartient a un complexe de vinification modernisé et on a le projet d’aménager aussi un complexe touristique œnologique sur la falaise de la Colline d’ Hinog (hébergement, restaurant-crame, dégustation). La crame peut être visitée et en saison elle offre des services d’alimentation publique et organisation d’événements.

Adresse: 1, rue Cochirleni, Cernavoda, Constanta Comté

Téléphone: 0241-237222

Admission: gratuit

L’Ecole Elémentaire avec Gymnase

Construite à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, l’Ecole Elémentaire avec Gymnase (classes 1ere-8e) de la Cernavodă se troue au numéro 7, dans la rue Mircea cel Bătrân.

Habitation

Construite au début du XXe siècle, située au numéro 15, dans la rue Dumbravei.

Bâtiment a espaces commerciaux

Construit a la fin du XIXe siècle – début du XXe siècle, situé au numéro 24, rue Dacia.